Soirée inaugurale du programme systémique 2017-2018

Mardi 28 novembre de 18h à 21h 

Lieu: La Compagnie – 5 rue Taylor – 75010 PARIS 

 

Une soirée organisée et animée par Camila AMAYA-CASTRO et Pascal JOUXTEL

Le design systémique

L’entreprise n’est pas une entité isolée, elle fait partie d’un écosystème. Quand nous regardons l’entité « entreprise », nous nous posons rarement assez la question du rôle qu’elle peut jouer par rapport à ses interlocuteurs au sens large,  comme ses clients, fournisseurs, voisins, et autres groupes concernés.

Si nous reconnaissons (de plus en plus) l’importance formelle des parties prenantes, il est bien moins clair de comprendre de quelle façon l’entreprise peut interagir en tant qu’organisme et quels impacts ou bénéfices elle peut obtenir de cette interaction.

La soirée du 28 novembre à été organisée dans le but de mieux comprendre cette dynamique. Camila a partagé son intervention au travers des concepts développés par les Professeurs Fritjof Capra (A Systems view of Life), Luigi Bistagnino (le Design Systémique) et Gunter Pauli (Économie Bleue).

La soirée d’ouverture du cycle « penser système » de SoL France.

Le mot « systémique » ou « système » est utilisé dans beaucoup de contextes différents. Est-ce qu’il s’agit de la même chose ? Et qu’est-ce que « système » veut vraiment dire ?

Avec une perspective historique, c’est la science qui pour Camila démontre l’importance de cette question et elle apporte une réponse par le travail de Fritjof Capra « A systems view of life », physicien qui a su identifier le lien entre autant de disciplines et leur évolution scientifique, de façon rigoureuse et complète.

as1Cette base théorique  est suivie d’exemples concrets et lumineux pour évoquer ce qu’est la systémique et pourquoi la systémique est aujourd’hui devenue un mode de pensée incontournable, au travers des trois promesses de l’approche systémique :

  1. La systémique est créative
  2. L’ensemble est plus que les parties
  3. Il y a une place pour tous et chacun

« Les parties ne font pas le total. Quand on le dissèque, on détruit le système »

« Par la relation entre les choses on est capable de créer bien plus que ce qui est déjà disponible »

Trois cas d’études ont été présentés que Camila Amaya-Castro connait bien, ou dans lesquels elle  est impliquée directement :

  •  El Hierro : La plus éloignée des îles Canaries (Espagne), en 10 ans, elle est passée d’une île sans futur pour ses habitants à une île autonome en énergie, en eau potable, avec une économie dynamique et très novatrice qui attire habitants comme visiteurs.
    Ils disaient : « ce n’est pas possible », mais la solution n’est pas une action, c’est un système, un réseau.
  • as2BlueCity010 : Ancienne friche au cœur de la ville de Rotterdam (Pays-Bas) est aujourd’hui d’une grande inspiration et un exemple pour la ville et le pays. Devenu incubateur d’entrepreneurs écologiques et innovants, son objectif est de développer un écosystème d’innovations qui optimisent les interactions entre eux, favorisant la création de valeur et minimisant tout déchet.
    Everything is already there, we just have to see and utilize it.
  • as3Le Papier minéral : Et si on imaginait un papier fabriqué à partir des déchets des carrières, sans arbres et sans eau ? Un papier qui ne nécessite pas de blanchisseur ou autres produits chimiques, trop utilisés dans l’industrie de papier à base de cellulose (vierge et recyclé). Réponse : le Papier minéral, lisse et doux au toucher, résistant et non toxique. L’ambition est de repenser le produit au lieu d’adapter les produits existants pour en réduire  l’impact.
    La qualité réconciliée avec la responsabilité environnementale.

 

Témoignages

 

« -Qu’avez vous appris ? L’approche systémique à d’autres fins que la sociologie des organisations. »

« …beaucoup aimé aussi les ping-pong d’enrichissement des personnes du 1er cercle… »

« Je repars avec de nouveaux questionnements et envies d’expérimentation… »

Post-scriptum

Au cours de cette soirée nous avons souhaité :

  • apporter une réflexion permettant de mieux comprendre l’évolution actuelle de certaines méthodes et tendances (ex. design thinking, open source),
  • et mettre en avant des initiatives et programmes multidisciplinaires (ex. l’économie circulaire, smart cities, H2020) et des enjeux qui paraissent de plus en plus pressants comme le changement climatique.

Selon Camila, l’approche systémique constitue les fondements de ces initiatives et, sans compréhension de ces fondements, on risque de passer à côté de ce que cette démarche peut nous offrir.

L’approche systémique nous rappelle que le futur n’est pas écrit dans le marbre, il ne se contrôle pas, mais il se (co-)construit au fur et à mesure, comme une danse.

Camila AMAYA-CASTRO est Secrétaire du Global SoL (Association mondiale des SOL Communities) où elle intervient en tant que représentante de SOL France.

innov blueElle a fondé Innov’Blue afin d’accompagner les organisations (privées ou publiques) ainsi que quiconque souhaitant s’engager dans des activités dont la pérennité économique est liée à l’innovation. Innov’Blue commercialise également toute solution à base de  Papier minéral (distribution, courtage et (co)création).

Elle est aussi fondatrice et présidente de blu, association loi 1901 dont la vocation est de promouvoir l’économie bleue (telle que décrite par Gunter Pauli). À ce titre, elle a publié Les Fables de Gunter, premier livre en français imprimé sur papier minéral.