Soufyane Frimousse est enseignant chercheur en gestion des ressources humaines à l’université de Corse et chercheur associé à la chaire du changement organisation à l’ESSEC. Il a rejoint notre association il y a quelques mois et nous présente son futur parcours apprenant.

 

Comment tu as connu SoL ?

Dans mon domaine de recherche, je suis amené à réaliser des travaux sur l’intelligence collective et le leadership, en lien avec la systémie. Au cours de mes recherches, j’ai découvert Peter Senge et je suis tombé sur l’ouvrage « La 5ème discipline », traduit par Béatrice Arnaud et les vidéos de Peter Senge, qui m’ont amené sur le site de SoL France. J’ai aussi découvert Jacques Chaize grâce à son ouvrage « La stratégie Lean ». Par la suite, j’ai rencontré Béatrice qui m’a convaincu d’adhérer à SoL France.

Qu’est-ce qui t’a convaincu d’adhérer à SoL France ?

À travers mes échanges avec des chercheurs ou des dirigeants d’entreprise, comme Alexandre Guillard de Covéa, je me suis rendu compte qu’ils étaient connectés à SoL. Le volet recherche de l’association présente de belles opportunités de contributions. Mon ambition est de travailler avec le triptyque “chercheurs, consultants, praticiens” pour renforcer les liens entre ces 3 univers. En tant que chercheur, je voudrais être le trait d’union entre les entreprises et les consultants. Ma mission est de valoriser une recherche “actionnable”, avec des dispositifs applicables dans les entreprises, pour sortir des descriptions théoriques.

Comment vas-tu mettre en pratique cette mission ?

Je suis co-responsable du cercle des chercheurs de SoL. Mon souhait est de constituer une équipe avec la vision partagée de la recherche “actionnable” et fédérer des membres pour créer une dynamique constructive et mettre en place une plateforme d’échanges, de réflexions sur les nouvelles connaissances utiles aux professionnels et surtout d’actions comme une boîte à outils avec les bonnes pratiques d’actions sur le terrain. Nous pourrions organiser des grandes enquêtes, des événements, des rencontres internationales sur l’organisation apprenante… Les idées ne manquent pas.

Qu’est-ce que tu vas apporter à SoL ?

En travaillant sur l’apprenance, je me suis aperçu que l’organisation apprenante était encore un concept trop théorique. En janvier 2019, nous avons publié un livre « L’apprenance au service de la performance » aux éditions EMS avec la contribution de plusieurs membres de SoL comme Béatrice Arnaud, Denis Cristol, Alexandre Guillard, etc. L’objet de ce livre est de mettre l’apprenance au service des entreprises pour créer de la valeur ajoutée. Finalement, c’est quoi l’apprenance ? Quelles sont les conditions pour créer un écosystème de l’apprenance ? Mon action chez SoL France sera dans la continuité de ce livre.

Qu’est-ce que tu as déjà trouvé chez SoL ?

J’ai trouvé chez SoL de la convivialité, un environnement de travail propice, une volonté de proposer quelque chose d’utile et de faire du travail sérieux sans se prendre au sérieux. Les membres de SoL ne sont pas enfermés dans une tour d’ivoire, ils ont fait ! Ce sont des gens qui ont une expertise avérée. Être chez SoL, c’est être intégré dans un réseau, dans une communauté d’apprentissage. J’ai hâte de travailler avec toute l’équipe !